Tous les derniers romans de Gary Victor, à portée de main, le 9 décembre

banner_ani
Première de couverture du roman La piste des sortilèges de Gary Victor


Gary Victor, l’invité d’honneur de la 4e édition de la Foire internationale du Livre d’Haïti, établira son quartier au palais municipal de Delmas les 9, 10 et 11 décembre 2016. Il signera à cette occasion, pour les écoliers et les étudiants en particulier et pour le public en général, ses nombreux titres. Lors de la conférence de lancement de cette activité culturelle à la Direction nationale du livre, organisatrice de l’évènement, Gary Victor a fait savoir que tous ses ouvrages seront disponibles durant les trois jours de la foire.

Tous les livres en vente à la Foire internationale du livre d’Haïti bénéficieront d’un rabais de 60 %. Les écoliers et les étudiants et tous ceux qui n’ont pas eu le privilège de lire ou d’offrir en cadeau les romans de Gary Victor pourront acheter les livres à un prix acceptable. Pour l’auteur, « cette disponibilité des livres à un prix bas est une excellente démarche. Cela m’a toujours peiné que des jeunes viennent me voir avec un livre qu’ils achètent à deux ou ne peuvent s’offrir une publication faute d’argent. »

Durant les trois jours de la foire, le public peut se procurer tous ses romans qui prennent en compte la diversité des milieux et des caractères, du haut en bas de l’échelle sociale. Cherchant à faire de son œuvre le reflet le plus exact possible du monde réel, il a publié Clair de mambo, À l’angle des rues parallèles, Le diable dans un thé à la citronnelle, La piste des sortilèges, Les cloches de la brésilienne, Je sais quand Dieu viendra se promener dans mon jardin, Le sang de la mer, et Banal oubli, L’escalier de mes désillusions autant de titres alléchants qui capteront, à coup sûr, l’attention des lecteurs. Il faut cependant se garder d’oublier Albert Buron, Sonson Pipirit, Nuit Albinos, Le sang et la mer et Soro, un récit captivant sur l’après 12 janvier 2010.

Dans ses romans comme dans ses recueils de nouvelles où la façon de raconter le texte est toujours privilégiée, Gary Victor a dressé un implacable réquisitoire sur la société haïtienne de son époque. Son œuvre honorée pour la plupart de plusieurs prix, analyse avec circonspection et lucidité les malchances et les dilemmes d’un pays qui, à cause de la méchanceté et de la suffisance des hommes, s’enlise dans les bas fonds du sous-développement.

Avec une écriture sereine et des récits bien structurés et sur des registres de thématiques diverses, Gary Victor remet en question les problèmes sociopolitiques qui traversent la société haïtienne durant ces trente dernières années. Il interroge, affronte, dissèque et retranscrit dans ses œuvres le réel pour présenter, à travers ses œuvres, une Haïti dans son entièreté, telle qu’elle est, en pleine déliquescence marquée par le parcours et les malheurs trop douloureux des uns, les désarrois des autres.

Gary Victor sera au palais municipal avec son éditeur Philippe Rey pour la dédicace de ses livres et pour des moments de partage et de rencontre.


Par : Schultz Laurent Junior (Le National)