Remise de 4 000 ouvrages aux écoles communales et aux CLAC

banner_ani
Quelques responsables d’institutions du projet, dont le représentant du Pardec,Olivier Houle Ouellette, le Représentant de l’OIF, David Bongard, le directeur de la DNL, Frantz Carly Jean — Michel, le chef de cabinet du maire de Port-au-Prince Youry Chevry, Paulson Jean — Philippe

Près de 4 000 ouvrages didactiques et regroupant tous les genres littéraires destinés particulièrement aux huit écoles communales et aux différents Centres de lecture et d’animation culturelle (CLAC) éparpillés dans le pays, ont été remis aux responsables de la Direction nationale du livre (DNL) lors d’une cérémonie organisée dans la matinée du samedi 17 décembre 2016 à la salle de conférence de l’institution.

En présence notamment du directeur de la DNL, Frantz Carly Jean – Michel, du chef de cabinet du maire de Port-au- Prince, Youry Chevry, Paulson Jean- Philippe, et d’autres représentants des institutions partenaires qui se sont impliquées dans ce projet, cette cérémonie de remise d’ouvrages qui traduit l’engagement des partenaires à soutenir le développement et l’implantation des bibliothèques municipales et scolaires dans le pays s’est déroulée avec beaucoup d’entrain.

Sous la houlette du maitre de cérémonie Ralph Jean-Baptiste, les intervenants qui ont pris la parole ont dégagé le symbolisme de cette rencontre et ont, dans la foulée reconnu que le livre est un outil de reconstruction. Ce projet qui a débuté quelques années après le séisme destructeur du 12 janvier 2010 vise à appuyer la Direction nationale du livre à promouvoir la culture de la lecture dans le pays. Frantz Carly Jean-Michel, le DG de la DNL a fait savoir que ces livres vont alimenter les rayons des bibliothèques scolaires et municipales.

« La cérémonie de ce matin témoigne, sans l’ombre d’un doute, de l’existence du projet : “Reconstruction par le livre” initié par le Pardec (Partenariat pour le développement des communautés) et la DNL en vue de permettre aux jeunes d’Haïti d’avoir accès aux livres et de se construire mentalement pour préparer l’avenir. Et il n’existe pas d’autres moyens plus efficaces que le livre, outil d’apprentissage par excellence. Ces livres vont alimenter les rayons de huit écoles communales dans le pays » a-t-il souligné.

Pour le représentant du Pardec, Olivier Houle Ouellette, ce projet débuté en 2014 va permettre à la DNL d’atteindre un public plus large via les Clacs et les bibliothèques des écoles communales. « Après le séisme meurtrier et dévastateur de 2010 le Pardec a voulu envisager la reconstruction par la culture. Après la catastrophe, j’ai visité pas mal d’écoles et j’ai ressenti la volonté des Haïtiens qui expriment le désir de se relever après ce drame. Le Pardec et la DNL ont travaillé pour promouvoir les livres, outils indispensables pour la formation intellectuelle de la jeunesse haïtienne. » Il a reconnu, par ailleurs, que beaucoup de travaux restent encore à réaliser, mais a estimé que le projet est sur la bonne voie.

Martin Blackburn et Liane Dusseau représentants de l’ambassade du Canada ont félicité cette initiative et la belle synergie qui se développe entre les partenaires. Ils ont envisagé toutes les dispositions pour promouvoir le livre et accompagner tous les acteurs de la chaine du livre. « Je tiens à féliciter la DNL et les autres partenaires particulièrement la Mairie de Port-au-Prince qui ont rendu ce projet possible. Avec le peu de moyens dont vous disposez, vous contribuez au développement de la culture » a souligné M. Blackburn.

Paulson Jean-Philippe, chef de cabinet du maire de Port-au- Prince, Youry Chevry absent lors de la cérémonie, a salué cette initiative et a remercié tous les partenaires qui se sont dévoués pour que ce projet puisse se concrétiser. « Au nom du magistrat Chevry et au nom des autres maires et au nom des enfants qui vont en bénéficier, je salue les retombées de cette initiative, parce que vous conviendrez avec moi que le livre joue un rôle important dans l’intellect ».


Par Schultz Laurent Junior (Le National)