Direction nationale du livre : un partenariat fructueux avec le PARDEC

banner_ani

Le Projet d’appui au développement des communes (PARDEC) a fait don de 4000 livres dans le cadre d’un projet avec la Direction nationale du livre (DNL). La mairie de Port-au-Prince est l’un des premiers bénéficiaires de ce projet.

Dans l’enceinte de la DNL a eu lieu le samedi 17 décembre, la remise symbolique de 4000 ouvrages au représentant de la mairie de Port-au-Prince, Paulson Pierre-Philippe. À cette cérémonie, plusieurs autres parties prenantes du projet ont participé, parmi lesquelles : Le directeur Général de la DNL. Frantz Carly Jean Michel, le représentant de PARDEC Olivier Houle-Ouellette et la représentante de l’ambassade du Canada Liane Dussault.

Pour Olivier Houle-Ouellette du PARDEC, ce projet est le fruit de trois ans de partenariat équilibré avec la DNL. Selon lui, : « Les livres sont des dons venant du canada. Ils embrassent surtout le domaine académique. C’est un accomplissement de voir les ouvrages arriver en Haïti ».

Huit écoles communales de Port-au-Prince bénéficient d’une quantité totale de 4000 livres sur environ 20000 que compte distribuer le projet. En janvier 2017, d’autres bénéficiaires vont recevoir leurs dons d’ouvrages, promettent le représentant de PARDEC et le directeur général de la DNL.

Selon le numéro un de la Direction nationale du livre, Frantz Carly Jean Michel, la culture du livre est en danger en Haïti : « Il est inconcevable que des écoles ne disposent pas d’une bibliothèque. Il faut des engagements de cette trempe pour permettre aux jeunes l’accès à des ouvrages éducatifs et ludiques pour renforcer les bibliothèques scolaires. Il faut faire vivre les livres », a-t-il fait savoir.

Toutefois, des critères et des exigences accompagnent ce généreux don. « Il faut que les écoles aient de l’espace pour le stockage, et assurent la formation obligatoire de bibliothécaires pour la gestion des rayons », précise Olivier Houle-Ouellette de PARDEC.

Paulson Pierre-Philippe de la mairie de Port-au-Prince félicite les maîtres d’œuvres : « C’est énorme ! La coopération canadienne agit dans l’infrastructure, mais aussi dans la formation. » Pour Paulson, la base de toute éducation est le livre : « Il faut que les enfants d’Haïti grandissent parmi les livres »


Par Meem Shoomeatove Vincent (Le Nouvelliste)