Le programme des CLAC-Haïti

Le programme des CLAC favorise l’accès à l’écrit et la maîtrise de la lecture. Ils ont un impact essentiel sur l’éducation, le développement social et l’exercice de la démocratie. La lecture publique, c’est-à-dire l’accès aux ouvrages, aux journaux et à l’information en général, représente donc un enjeu majeur dans les pays en développement. Elle vient compléter les politiques d’éducation ou d’alphabétisation, en permettant quotidiennement d’accéder au savoir. Mais le livre demeure rare et inaccessible dans la majorité des pays francophones en développement.

En Haïti, le premier réseau des CLAC commence à fonctionner au début des années 2000. Dix villes de quatre départements ont été touchées par ce vaste programme de lecture publique. Ce programme permet de développer les capacités des personnels impliqués dans le projet particulièrement en vue de le structurer et de le gérer.

En 2012, grâce au succès du premier réseau, un deuxième a vu le jour, touchant ainsi un nouveau département qui est le Sud. Ce qui porte le nombre total des CLAC fonctionnant sur le territoire à16.

Ces 16 villes sont: Cabaret, Verrettes, St Michel, Dessalines, St Raphaël, Gros-Morne, Plaisance, Limonade, Trou du Nord, Grande Rivière du Nord qui fonctionnent depuis 2000.
Gonaïves, St Marc, Camp Coq, Port-Salut, Chantal, Coteaux qui fonctionnent depuis 2012.

    5 raisons principales expliquent la réussite des Clac :
  • un partage des responsabilités,
  • une adaptation constante au contexte,
  • une sélection minutieuse des biens culturels,
  • un suivi dans la durée,

  • l’existence de résultats concrets et mesurables.


Utilité et activités

    La bibliothèque d’un Clac :
  • • donne l’accès à la lecture à toute la population alphabétisée ;
  • • répond aux besoins de lecture des élèves et des enseignants, favorisant ainsi leur réussite aux examens scolaires et professionnels ;
  • • encourage la scolarisation ;
  • • offre la possibilité aux jeunes hors du système scolaire de poursuivre leur formation personnelle ;
  • • appuie les partenaires locaux du développement : alphabétiseurs, agents de santé, de développement rural, associations, groupements féminins, ONG.
  • • Publics visés
    Toute la population des communautés bénéficiant des Clac et en particulier :
  • • les enfants en âge préscolaire ;
  • • les jeunes en âge scolaire (principalement au niveau du primaire et du secondaire) ;
  • • les enseignants, les fonctionnaires et les opérateurs de développement ;
  • • les groupements, associations et ONG.
  • • appuie les partenaires locaux du développement : alphabétiseurs, agents de santé, de développement rural, associations, groupements féminins, ONG.
    • L’équipement “type” d’un Clac comprend :
  • • 3 000 livres pour le prêt, reliés pour résister à une utilisation intensive et à des conditions climatiques souvent difficiles ;
  • • des journaux et des revues locales et internationales ;
  • • plus de 50 jeux de société et de jouets éducatifs ;
  • • une cellule pédagogique comprenant des outils didactiques et des ouvrages de méthodologie pour les enseignants ;
  • • du matériel audiovisuel : parabole, téléviseur, projecteur vidéo, films et sonorisation ;
  • • des capteurs solaires et une connexion Internet (dans certains cas).